Je recherche
--
Appartement Cave Commerce Duplex Maison Stationnement --
dans le secteur
--
Avrillé Bouguenais La Baule-Escoublac La Chapelle-sur-Erdre Locmiquélic Nantes Saint-André-des-Eaux Saint-Nazaire Tarbes Villeneuve-en-Retz --
de type
--
Parking extérieur T1 T2 T3 T4 T5 --
- programmes trouvés

S’offrir une résidence secondaire à la mer

Craquer pour une résidence secondaire à la mer, c’est faire le choix de se payer une maison de vacances, que vous pourrez partager avec la famille. Mais attention, cet investissement nécessite des moyens importants. En effet, puisque cet appartement ou cette maison vient s’ajouter à votre résidence principale, vous devrez mobiliser votre épargne et, selon les cas, avoir recours à un crédit immobilier. De plus, il ne faut pas négliger les coûts annexes liés à la gestion et à la propriété de ce bien supplémentaire. Pensez par exemple à la taxe foncière, aux frais pour le jardin, l’entretien du bien lui-même, voire même de la piscine.

S’offrir une résidence secondaire à la mer n’est pas réservé qu’aux ménages les plus fortunés. Il est possible de vous offrir cette maison de vacances tout en amortissant son coût. Pour cela, pensez au système de location saisonnière. Vous pouvez la mettre à disposition une partie de l’année lorsque vous n’êtes pas sur place, ce qui permettra d’engranger des revenus. Vous pouvez par exemple utiliser les services de Airbnb, HomeAway, Homestay, etc. Revers de la médaille, ces revenus perçus viendront s’ajouter à votre imposition…

Investir dans un locatif sur la côte

Si votre objectif est de réaliser un investissement locatif et de dégager des revenus, alors ce ne sont pas tant vos envies que celles des futurs locataires que vous devez prendre en compte. Sélectionnez le bon bien immobilier – appartement ou maison – en ayant à l’esprit que la proximité avec les plages et la richesse des commerces aux alentours sont des critères essentiels pour faciliter la location. Ne négligez pas également les possibilités de stationnement et le dynamisme de la commune dans laquelle vous investissez. Une petite commune de bord de mer très séduisante mais qui n’est pas très active attirera moins de touristes qu’une commune implantée dans un bassin riche en activités en tout genre.

A savoir : entre l’évolution de l’impôt sur la fortune (ISF) transformé en impôt sur la fortune immobilière (IFI), la taxe sur les plus-values immobilières et la hausse de la contribution sociale généralisée, c’est toute la fiscalité appliquée à l’immobilier qui ne cesse de s’alourdir. Ainsi, avant d’acheter, il est recommandé de bien vous renseigner et de prendre conseil auprès de professionnels.

En ce qui concerne le montage financier pour acheter un bien immobilier en bord de mer, sollicitez votre courtier ou votre banquier.
Il n’existe pas une zone du littoral français sur laquelle les prix sont particulièrement bas, et une autre sur laquelle les prix sont particulièrement hauts. En réalité, il existe des différences à l’échelle locale, et votre pouvoir d’achat immobilier peut varier énormément en effectuant seulement quelques kilomètres d’une ville à une autre.
A Deauville, La Baule ou bien plus au sud à Biarritz, Arcachon et Saint-Jean-de-Luz, les prix sont élevés. Mais dans des communes limitrophes ou distantes de quelques minutes seulement, le prix au mètre carré est souvent bien plus doux. De manière générale, plus vous explorez la façade Atlantique en direction du sud, et plus les prix seront importants. Ainsi, un bien à Carnac, Guérande ou sur l’Île de Noirmoutier voire aux Sables d’Olonne sera (à surface et prestations identiques) plus abordable qu’à Biarritz.

Les équipes du CISN sont à votre écoute pour vous conseiller.

Source : monemprunt.com