Je recherche
--
Appartement Cave Commerce Duplex Maison Stationnement --
dans le secteur
--
Avrillé La Baule-Escoublac La Chapelle-sur-Erdre Nantes Saint-André-des-Eaux Saint-Nazaire Tarbes Villeneuve-en-Retz --
de type
--
Parking extérieur T1 T2 T3 T4 T5 --
- programmes trouvés

Un dispositif fiscal incitant les propriétaires à louer moins cher !

Pour inciter les propriétaires de logements vacants à mettre leur bien sur le marché locatif, le dispositif « Louer abordable » va être renforcé.

Pour compenser les efforts de celles et ceux qui acceptent de louer leur bien en-dessous des prix du marché, les propriétaires bénéficieront d’une réduction d’impôt quasi équivalente à la baisse du prix qui pourrait correspondre à près de deux mois de loyer net.

Ce dispositif lancé en 2017 a pour objectif de les inciter à baisser leur loyer au niveau des plafonds du parc social… En échange d’une compensation fiscale proportionnelle à l’effort consenti. 

Séduisant peu de bailleurs au début de sa mise en place, le dispositif va être nettement amélioré afin de le rendre plus incitatif, notamment dans les grandes métropoles. 

Afin de séduire davantage de bailleurs, le dispositif prévoit d’établir un taux de réduction d’impôt homogène partout en France. Le taux de réduction d’impôt ne sera plus conditionné au territoire où se loue le bien… De plus, les barèmes seront refondus : A partir du 1er janvier 2022, la réduction d’impôt accordée sera de 15% pour les logements affectés à la location intermédiaire et de 35% pour les logements affectés à la location sociale.

Un autre paramètre va être également revu :  l’abattement fiscal sera transformé en crédit d’impôt, à partir du 1er janvier 2022 et jusqu’au 31 décembre 2024. Le gain en euros sera le même pour tous les propriétaires et ne dépendra plus du taux marginal d’imposition. Enfin, à la sortie du dispositif, le bailleur pourra rehausser son loyer au niveau du marché du parc privé, ce qui lui était très difficile jusqu’alors. 

Ce dispositif a ainsi pour vocation la remise sur le marché d’une partie des quelques 1,1 million de logements vacants recensés sur le territoire.  

Il reste à le faire connaître, car pour l’heure, Louer abordable reste méconnu ! 

 

Source : Europe 1 ; Les Échos ; Capital